INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Pudeur et nudité: le besoin d'intimité chez l'enfant

Certains professionnels de la petite enfance suggèrent que la nudité ne devrait pas poser de problème tant que chacun respecte les limites de l’autre. Alors que d’autres déclarent que la limite de la nudité devrait commencer dès l’âge de 1 an. Lorsqu’il s’agit de parler de nudité ou de pudeur, beaucoup de parents se demandent quand ils doivent arrêter de se montrer nus ou de prendre le bain avec leur enfant.

Comment se développe la pudeur chez l’enfant ?

C’est entre 4 et 7 ans que la pudeur se manifeste. À peu près à l’âge de 2 ans, l’enfant commence par la découverte de son propre corps, ce qui fait qu’il ne ressent aucune gêne à se montrer tout nu. Il est d’ailleurs curieux de son anatomie et de ses sensations.

Vers 3 ou 4 ans, il commence à se comparer avec celui de ses camarades du même âge, juste parce qu’il a envie de savoir et d’apprendre, sans aucune arrière-pensée. C’est à ce stade de son développement qu’il commence  à poser des tas de questions sur le corps, sur le sien et les autres. À partir de 5 ans, il commence à t à prendre conscience de son identité propre. C’est pendant cette phase que la pudeur peut débuter.

Arriver à l’âge de 7 ans, la pudeur de l’enfant devient plus intense. C’est à ce moment qu’il faut l’apprendre l’importance de ce que signifie l’espace intime, et du respect des limites entre lui et les autres.

La nudité : respect de l’enfant

Lorsque votre enfant ressent une gêne ou exprime son besoin d’intimité, votre réaction est importante. Ne vous moquez pas de lui, respectez son besoin et validez son sentiment, car son corps lui appartient. En effet, pour quelques experts, la nudité est une question personnelle. Elle varie selon l’éducation, ou le mode de vie d’une famille.

Il est donc essentiel que le parent soit attentif aux signes de l’enfant ne soit plus à l’aise face à la nudité. « Je t’ai déjà vu tout(e) nu(e) quand tu étais tout(e) petit(e), tu sais ! », « Je suis ta mère, j’ai changé tes couches des milliers de fois »… Éviter ce genre de discours, ce n’est pas parce que vous êtes son parent que vous avez le droit de ne pas respecter ses ressentis et son besoin d’intimité.

Toutefois, rappelez-vous de ne jamais laisser un enfant de moins de 6 ans seul dans son bain. Par contre, montrez-lui que vous respectez ses demandes quand il ne veut pas être regardé quand il se change ou lorsqu’il est sur la toilette.

Parfois, le malaise peut venir de votre côté. Par exemple, si votre enfant tente de toucher des parties sensibles de votre corps, vous pouvez lui expliquer calmement que cela vous gêne et qu’il ne peut plus le faire.

Comment répondre aux questions des enfants sur la nudité ?

Chaque culture, chaque famille également, a ses propres principes en ce qui concerne la nudité et la pudeur.  Même au sein d’un groupe naturiste, par exemple, le regard respectueux des autres est d’une importance capitale.

Il est donc fondamental que la nudité ne soit pas imposée. Lorsque votre enfant arrive au stade où il est curieux d’apprendre un peu plus sur son corps et celui des autres, répondez tout simplement à ses questions en utilisant les bons mots pour identifier les parties du corps. Il ne faut pas aussi entrer dans de grandes explications qu’il ne comprendra pas pour le moment. Donnez des réponses adaptées à son âge.

Enfin, montrez-lui que vous êtes en accord avec son besoin de se sentir gêner, mais qu’il ne devrait pas avoir honte de lui-même pour autant; il a raison donc raison de se dire que son corps lui appartient, et qu’il a le droit de ne pas vouloir le montrer.