INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Protéger et surprotéger

« Le monde est un endroit dangereux », d’ailleurs, la période particulière que nous vivons en est la preuve. De plus, les médias nous rapportent souvent des événements malheureux qui nous donnent cette impression que le danger est à notre porte. En tant que parents, nous sommes donc anxieux à l’idée de laisser notre enfant sans notre protection découvrir le monde.

La différence entre protéger et surprotéger

Évidemment, votre enfant a besoin de protection, mais cela ne signifie pas que vous avez besoin de le surprotéger. Protéger c’est le fait de répondre aux besoins liés au développement de votre enfant comme son besoin de sécurité, d’amour, d’attachement, de stimulation. Par contre, surprotéger c’est exécuter tout à sa place, alors que votre enfant serait capable d’effectuer ces gestes lui-même. C’est aussi essayé de lui éviter à tout prix les moindres blessures ou chagrins.

Les conséquences de la surprotection

Lorsque vous surprotégez votre enfant, il devient alors dépendant de vous. Ce qui est frein au développement de son autonomie. De plus, empêcher votre enfant de faire certaines choses ou d’affronter certaines situations désagréables, lui montre que vous ne croyez pas en ses capacités, ce qui n’est pourtant pas le cas. Par exemple, si votre enfant est déjà en âge de se nourrir tout seul alors que vous continuez à le nourrir à la cuillère alors, il pourrait finir par croire qu’il réellement a besoin de vous pour manger. Mettez-vous en tête que même si vous pensez bien faire, le surprotéger peut nuire à son bon développement en lui donnant l’impression qu’il est incompétent.

Explorer et faire des erreurs

Un enfant a besoin d’explorer et de découvrir ce qui l’entoure. En explorant et en faisant des erreurs, votre enfant réalise de nombreux apprentissages et développe son intelligence. Sa curiosité naturelle lui permet d’apprendre beaucoup de tous les objets qui lui tombent sous la main. Ainsi, il est plus intéressant de laisser votre enfant explorer son environnement à sa guise en lui réservant, par exemple, un tiroir ou une armoire d’où vous aurez retiré les objets dangereux.

Faire des erreurs permet aussi à votre enfant de faire des apprentissages. Par exemple, s’il renverse un verre d’eau, proposez-lui de vous aider à nettoyer. Il apprend ainsi que le nettoyage est un geste normal à la suite d’un dégât.

Faire confiance

Pour éviter la surprotection, il est toujours recommandé d’écouter votre enfant quand il vous dit  qu’il est capable de réaliser une tâche. Évidemment le résultat risque de ne pas répondre à vos attentes, mais ce n’est pas grave. Ne vous concentrez pas sur les erreurs et les imperfections, réjouissez-vous plutôt devant ses nouvelles habiletés et les efforts accomplis. Faites confiance à l’intelligence et aux capacités de votre enfant ainsi qu’à vos compétences parentales.