INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Pourquoi des règles et des limites?

A partir de 5 ans, un enfant a encore besoin qu’on lui impose des règles claires et constantes ainsi que des limites pour se sentir en sécurité. De plus, c’est un moyen de l’aider à développer sa maîtrise de soi et son sens des responsabilités. Mais aussi à lui transmettre des valeurs. Il est toutefois normal qu’un enfant de cet âge tente régulièrement de repousser les limites et de désobéir aux règles. Il est donc parfois nécessaire d’avoir recours à la discipline pour éliminer les comportements non acceptables. En outre, cela permet de renforcer les bons comportements. Pour être efficace, la discipline doit toutefois se faire dans le respect et être appliquée de façon juste et équitable.

  1. Le renforcement

Le renforcement est l’une des meilleures façons d’intervenir auprès d’un enfant, car c’est une méthode bien plus efficace que la punition. C’est aussi un moyen de favoriser la relation parent-enfant et a un effet bénéfique sur la perception que l’enfant a de lui-même. Il existe deux différentes manières d’augmenter les chances qu’un bon comportement apparaisse de nouveau :

  • Le renforcement positif : dans ce sens, l’enfant reçoit quelque chose d’agréable pour l’inciter à reproduire son comportement. Par exemple, félicitez votre enfant chaque fois qu’il se comporte bien, ou encore, offrez-lui un temps de jeu supplémentaire.
  • Le renforcement négatif : dans ce cas, l’enfant se fait retirer quelque chose qu’il n’aime pas, comme sa tâche ménagère quotidienne, pour le féliciter de son bon comportement.
  1. Le retrait

Comme c’est une intervention qui implique la perte de contacts avec les autres pendant une brève période de temps, le retrait constitue une forme de punition. Il peut être utilisé chez les enfants à partir de 2 ans. C’est aussi un moyen de se calmer s’ils sont trop agités et réduit généralement le nombre de leurs mauvais agissements. Enfin, le retrait permet aussi d’éviter que le parent ne s’impatiente trop et, ainsi, d’éviter une escalade. Par la suite, il est important d’aborder la discussion de ce qui s’est passé avec l’enfant.

  1. L’ignorance intentionnelle

À partir de 6 ans, l’enfant comprend mieux les règles et les effets de ses actes. Accorder de l’attention à un comportement le renforce souvent, surtout si votre enfant agit ainsi pour attirer votre attention. Pour éliminer un comportement inadéquat de votre enfant, l’ignorer de façon volontaire est donc souvent efficace. Si vous décidez d’utiliser cette méthode, vous devrez vous y tenir, puisque si vous changez de façon d’agir pendant votre intervention, le comportement de votre enfant sera maintenu.

Attention tout de même à la trop grande utilisation de la punition. En effet, si la méthode disciplinaire n’est basée que sur la punition, l’enfant n’est pas encouragé à adopter les comportements désirés et, à long terme, la punition ne sera plus efficace.