INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Parler ouvertement de la séparation/divorce à son enfant

Il est normal qu’un jeune enfant éprouve de la tristesse, de la culpabilité, de la confusion, de l’anxiété et de la colère après la séparation de ses parents. Il est donc important de parler avec lui des émotions qu’il peut ressentir. Pourquoi pas le questionner à ce sujet ? Mais surtout, il est essentiel de lui dire la vérité sur la situation, selon son niveau de compréhension. C’est une manière d’aider l’enfant à s’adapter peu à peu à ce gros changement dans sa vie.

Maintenir une bonne communication avec son enfant est un moyen pour les parents de savoir ce qu’il ressent. Le mieux est d’utiliser des mots simples pour expliquer votre séparation : « Papa et maman vont se séparer parce qu’ils ne s’aiment plus comme des amoureux. Mais toi, on t’aime toujours.» Voici nos conseils pour parler de la séparation avec votre enfant :

  • Rassurez votre enfant en lui disant que malgré la tristesse ou la colère, vous êtes toujours heureux de l’avoir comme enfant et d’être son parent.
  • Décrivez-lui comment les choses vont se passer pour lui à l’avenir.
  • Rappelez-lui souvent que vous allez toujours prendre soin de lui.
  • Racontez-lui des histoires qui parlent de séparation.
  • Évitez de parler tout de suite à votre enfant de l’existence d’un nouveau conjoint ou d’une nouvelle conjointe, si c’est le cas.
  • Accordez du temps à votre enfant et amusez-vous avec lui.
  • Établissez très clairement que votre enfant n’est pas responsable de la séparation. Expliquez-lui que c’est un problème d’adultes et qu’il n’aurait rien pu faire pour l’éviter.
  • Encouragez votre enfant à parler ouvertement de ses sentiments. Lorsque votre enfant parle, écoutez-le attentivement et tâchez de ne pas l’interrompre.
  • Si votre enfant se sent gêné de se confier à vous, aidez-le à trouver quelqu’un en qui il a confiance.
  • Dites à votre enfant seulement ce qu’il a besoin de savoir. Ne discutez pas de décisions d’adultes et ne vous disputez pas devant votre enfant.