INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

L'impact des mots blessants sur les enfants

Aucun parent n’est parfait, et même s’ils ont toutes les bonnes intentions du monde, il peut arriver qu’ils puissent blesser leur enfant ou le stresser en utilisant les mauvais mots. Toutefois, il est toujours important d’être conscient de l’impact que peuvent avoir les mots sur un enfant afin de trouver de meilleures façons de dire les choses.
Les mots blessants ont un réel impact négatif sur les enfants, surtout ceux venant de la bouche de leurs propres parents. Ce qu’un parent dit a donc beaucoup d’importance pour un enfant, s’il utilise les mauvais mots, cela risque d’affecter la perception qu’il a de lui-même. Par exemple, un enfant pourrait se sentir rejeté s’il entend des phrases comme « Laisse-moi tranquille ». Il faut toujours faire attention aux mots utilisés même lorsque l’enfant n’agit pas de la façon désirée. Il est bien sûr important qu’il comprenne que son comportement est inacceptable ou dérangeant, mais que cela n’enlève rien à sa valeur personnelle ni à l’amour de ses parents.
Quand votre enfant pleure, il est souvent tentant de lui dire « Arrête de pleurer » pour ne plus l’entendre. Pourtant, ces pleurs sont sa façon d’exprimer ce qu’il ressent. Il est important de savoir accueillir ses émotions et le laisser les extérioriser. Pour cela, essayez plutôt de lui démontrer de l’empathie envers et aidez-le à nommer ce qu’il vit pour le rassurer.
Quand les mots dépassent la pensée, dites à votre enfant que vous regrettez et que vous êtes désolé. S’excuser c’est montrer le bon exemple à suivre, en plus de signifier à votre enfant qu’il compte pour vous et que ses sentiments sont importants à vos yeux.
Pour que la communication passe mieux entre votre enfant et vous, voici quelques astuces pour éviter la frustration :
- Lorsque vous êtes dépassé ou excédé par un comportement de votre enfant, prenez le temps de reprendre votre calme avant d’aborder la question avec lui.
- Profitez d’un moment où vous êtes seuls tous les deux pour aborder les situations difficiles qui provoquent des tensions entre vous.
- Aider votre enfant à identifier et nommer ses émotions, en nommant vous aussi ce que vous ressentez.