INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Les familles recomposées

Comme pour toute famille, les familles recomposées sont elles aussi confrontées à leur part de défis parentaux difficiles. Mais votre nouvelle famille peut réussir! En utilisant ces 5 conseils, il n'y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas devenir le parent positif dont vous avez toujours rêvé.
1- Prenez le temps de vous connecter avec chaque enfant
"Tu n'es pas ma maman!" ; "Je te déteste!"
Ces phrases sont peut-être l’écho de la douleur cuisante d'un divorce qui persiste dans leur jeune esprit, ou bien l'idée de devoir répondre à un autre parent est trop difficile à gérer pour eux. Quoi qu'il en soit, lors de la fusion de deux familles, il peut être extrêmement difficile d'établir une relation avec les enfants impliqués.
Il n'y a pas de meilleur moyen d'apprendre à connaitre vos nouveaux enfants qu'en passant du temps de qualité avec eux. Et il n'y a pas de meilleure façon de garantir que les enfants que vous avez déjà continuent de se sentir aimés et responsabilisés qu'en faisant exactement la même chose.
2- Organisez des réunions de famille
Tout comme les autres familles, les familles recomposées sont aussi une unité ! Et quand il s'agit de résoudre des problèmes, de s'entendre, de fusionner des horaires et tout ce que vous pourriez avoir besoin de coordonner, il est préférable de travailler ensemble. Considérez votre nouvelle famille comme une entreprise. Le succès vient quand tout le monde est à bord. Les réunions de famille offrent à chacun de ses membres une merveilleuse occasion de se retrouver sur la même longueur d'onde, de se connecter et de résoudre des problèmes.
3- Respect du modèle
Même si vous pensez que les enfants n’écoutent pas, alors sachez qu’ils entendent tout de même. C’est pourquoi vous devez toujours être attentif aux choses que vous dites autour d’eux, même lorsque vous pensez qu’ils ne font pas attention. Lorsque vous parlez de l’ex de votre conjoint ou de l'enfant lui-même, il est important de vous assurer que vous parlez toujours avec respect. Les enfants sont capables de ressentir la négativité, l'hostilité et la colère. Et tout comme vous souhaitez être respecté, il en va de même pour les enfants! Respectez vos enfants et ils vous respecteront. En modélisant ce comportement, vous donnez un merveilleux exemple de la façon dont vos enfants doivent se traiter mutuellement et traiter leurs parents.
4- Ne jouez pas le jeu du favoritisme
Lors du changement de la structure familiale, il peut être très facile de faire preuve de favoritisme envers certains enfants, que ce soit intentionnel ou non. Qu'il s'agisse d'accorder à l’enfant de votre conjoint des privilèges spéciaux pour qu'il vous aime ou de placer vos enfants biologiques sur un piédestal plus élevé que les autres, ce n'est jamais une bonne idée.
Surtout pendant les premiers jours de la fusion des familles, il est très facile pour les enfants de développer une mentalité « nous contre eux ». Ne leur donnez pas plus de carburant en jouant sur l'idée que certains enfants sont plus favorisés que d'autres.
5- Limitez votre implication dans les querelles de frères et sœurs
Evidemment que les enfants ne s’entendront pas toujours. L'important pour un parent n'est pas nécessairement de savoir comment éviter tout désaccord qu'il pourrait avoir, mais plutôt de savoir quand s'impliquer et quand rester en dehors. Tout le monde a besoin de compétences en résolution de conflits, et il n'y a pas de meilleur moment pour apprendre à gérer les conflits qu'avec un frère ou une sœur. Alors, donnez à vos enfants la possibilité d'affiner ces compétences et d'apprendre à résoudre ensemble leurs problèmes.