INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Les cauchemars

Dès l’âge de 2 ans, un enfant peut être sujet à des cauchemars, et ils sont plus fréquents entre 3 et 10 ans. Ensuite, ils surviennent moins souvent. Généralement, il n’y a pas lieu de s’inquiéter puisque les rêves et les cauchemars font partie du développement psychologique de l’enfant. Les cauchemars se produisent le plus souvent pendant la phase du sommeil paradoxal. L’enfant se réveille alors soudainement avec une sensation d’angoisse.

Que faire si votre enfant fait un cauchemar?

La première chose à faire si votre enfant fait un cauchemar est de rester quelques minutes avec lui pour le rassurer. S’il vous raconte ce qui s’est passé dans son mauvais rêve, profitez-en pour l’aider à transformer la partie effrayante du cauchemar en un évènement plus positif. Donnez-lui son jouet préféré ou mettez-lui une musique douce afin de l’aider à revenir à des sentiments plus positifs.

Pour le rassurer un peu plus, vous pouvez laisser sa porte entrouverte. Rappelez-lui que vous êtes tout près s’il a besoin de vous. Si possible, évitez de le laisser dormir dans votre chambre, car il doit apprendre qu’il n’a pas à avoir peur dans son lit, que sa chambre est un lieu sûr.

Il faut éviter de vous moquer de ses peurs, car pour lui elles sont tout à fait réelles. Il est aussi important d’essayer de savoir si quelque chose perturbe votre (un évènement qui s’est passé à l’école par exemple)

Un dessin pour se débarrasser des cauchemars

Pour aider votre enfant à surmonter ses peurs, vous pouvez l’inciter à en parler. Dans la journée, si invitez-le à exprimer ses mauvais rêves par le dessin. Aidez-le à trouver une solution imaginaire ou à inventer une fin plus positive où il gagne le combat contre le monstre par exemple.

Lorsque cette méthode est effectuée à plusieurs reprises, elle aiderait l’enfant à diminuer la fréquence des cauchemars surtout chez les enfants de 6 à 11 ans.