INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Le tempérament d'un enfant

Pour ceux qui sont parents de plus d’un enfant, ils savent chacun de leurs petits ont leurs façons de réagi, de s’exprimer ou d’entrer en relation avec les autres. Cela dépend entre autres de leur tempérament. Le comportement d’un enfant dépend souvent et en grande partie du tempérament dont il a hérité. En effet, le tempérament est déterminé génétiquement. Toutefois, il peut également être influencé par le milieu familial et social. Le tempérament d’un enfant a des effets sur son niveau d’activité, d’attention, d’anxiété, de timidité, d’irritabilité et d’adaptabilité aux situations nouvelles. En ce qui concerne la personnalité d’un enfant, elle se développe au fur et à mesure qu’il grandit, tout en étant influencé par le tempérament, l’environnement familial, ainsi que les expériences qu’il vit.

Il existe neuf caractéristiques expliquant les modes de comportement qui définissent la personnalité d’un enfant. Elles peuvent aider parent et enfant à mieux comprendre leur comportement.

  1. Le niveau d’activité

Tandis que certains enfants ne peuvent pas rester assis tranquillement une minute, d’autres jouent calmement pendant des heures avec leurs jouets. Il est possible d’aider un enfant très actif en lui donnant beaucoup d’occasions de bouger, surtout juste avant un évènement où il aura à rester calme. À l’inverse, certains parents doivent toujours insister pour que leur enfant plutôt inactif aille jouer dehors ou s’adonne à une activité physique.

  1. La régularité et la rythmicité

Il s’agit du niveau de régularité des fonctions biologiques d’un enfant, telles que l’appétit, l’alternance veille/sommeil et les fonctions intestinales. Certains enfants s’endorment et ont faim toujours aux mêmes heures, tandis que d’autres sont beaucoup moins réguliers.

  1. L’approche, le recul et les premières réactions

Il s’agit de la prudence ou de l’intérêt dont fait preuve un enfant face à de nouvelles expériences alimentaires, sociales et vestimentaires ou à de nouveaux lieux. C’est ce qui explique pourquoi certains enfants vont aller à leur premier cours enthousiasme et regarderont à peine leurs parents alors que d’autres vont préférer se coller sur papa ou maman.

  1. L’adaptabilité

Cela concerne les réactions à long terme d’un enfant face à la nouveauté et son aisance au moment où celle-ci survient. Par exemple, pour un enfant qui commence la garderie, cela peut vouloir dire d’aller d’abord visiter l’endroit, puis d’y passer seulement quelques heures avant de faire le grand saut.

  1. La sensibilité sensorielle

Les enfants ne réagissent pas de la même façon aux différences de saveur, de texture et de température. Certains sont fortement stimulés par le bruit, le toucher, les lumières brillantes, la texture des vêtements et la sensation de ceux-ci sur leur peau. Leur apprendre à tolérer la sensation en augmentant graduellement l’exposition leur permet aussi de davantage comprendre et de maitriser leurs réactions.

  1. L’intensité de réaction

Il s’agit du niveau d’énergie manifesté par un enfant lorsqu’il réagit à quelque chose de positif ou de négatif. Certains peuvent avoir des émotions intenses, tandis que d’autres s’expriment de façon beaucoup moins claire ou moins forte.

  1. L’humeur

La proportion des comportements agréables, joyeux et amicaux par rapport aux comportements hostiles et aux pleurs fréquents est un indicateur de l’humeur d’un enfant. Par exemple, lorsqu’un bébé pleure beaucoup, la meilleure façon de réagir pour les parents est de le réconforter rapidement et chaleureusement, il comprend ainsi la confiance et développe un lien d’attachement solide avec ses parents. Par contre, le bébé risque de devenir plus irritable et impatient si ses parents l’ignorent.

  1. La concentration

Elle sert à décrire l’influence de stimulus extérieur sur l’activité qu’un enfant est en train d’accomplir. En effet, il se peut que certains enfants puissent vaquer à leurs activités malgré le bruit, tandis que d’autres ont besoin de calme pour faire quelque chose.

  1. La persévérance et la durée de l’attention

Cette caractéristique fait référence à la durée pendant laquelle un enfant se consacre à une activité malgré des interruptions ou des difficultés. Un enfant peut être persévérant et peut passer des heures à réaliser une tâche. Pour aider un enfant à développer sa persévérance, il faut lui fixer des objectifs réalistes en tenant compte de ses capacités.