INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Le style parental permissif

Il existe de nombreux types de style parental et il est évident que chacun éduque son enfant à sa manière. Puisqu’il n’existe pas de manuel parental, chacun fait de son mieux et chacun est libre d’éduquer ses enfants à sa guise; toutefois, on n’est jamais à l’abri d’erreurs. Parmi les types de parents possibles, on trouve “les parents permissifs”. Cette désignation est attribuée aux parents qui élèvent leurs enfants sans leur poser de réelles limites.

  1. Qu’est-ce qui caractérise un parent permissif ?

Souvent, le parent permissif est caractérisé par sa quête d’affection. En effet, il a la crainte de s’imposer de peur de ne pas être aimé ou de se sentir rejeté par son enfant. La plupart du temps, il cherche à être l’ami de son enfant. Pourtant, ce statut est incompatible avec le besoin de l’enfant d’être guidé et encadré.

Généralement, ces parents viennent de familles très strictes. Donc par rapport à ce qu’ils ont vécu dans leur enfance, ils utilisent la méthode d’éducation inverse afin que leurs enfants ne vivent pas la même enfance que celle qu’ils ont vécue.

Dans d’autres cas, les parents adoptent une attitude permissive car ils sont tout simplement contre l’exercice de l’autorité. Ne voulant pas offrir à leur enfant une éducation trop stricte. Du coup, le moindre avertissement donné par un autre adulte les dérange.

  1. Les conséquences du style permissif sur l’enfant

Parmi les principaux effets de ce style parental, on peut observer :

  • Les enfants ont peu de tolérance face à la frustration.
  • Ils sont incapables de résoudre des problèmes par eux-mêmes.
  • À l’adolescence, leurs comportements peuvent devenir incontrôlables.
  • Les enfants peuvent se sentir angoissés et perdus en raison de la trop grande liberté qui lui est accordée.
  • Les enfants peuvent aussi avoir de la difficulté à vivre des réussites
  • Ils ont des difficultés à accepter et suivre les règles.
  • Ils peuvent souffrir de troubles du sommeil et/ou de l’alimentation.
  • Ils n’apprennent pas grand-chose sur la hiérarchie et n’ont pas l’habitude de respecter les personnes âgées.
  • Ils ne sont pas armés pour affronter la réalité
  1. Que faire si vous êtes un parent permissif?

Gagnez en fermeté : votre enfant n’en souffrira pas si vous le faites dans le respect de ses besoins.

Imposez des limites : dites-lui non ou refusez-lui des choses lorsque c’est nécessaire. Les règles et les limites sécurisent et rassurent l’enfant.

Soyez un guide : il faut vous rappeler que vous n’êtes pas l’ami ou le coéquipier de votre enfant, mais plutôt son entraineur.