INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Le jouet et l'enfant

Pour le tout petit, le jouet tient une place importante dans son processus de développement et d’épanouissement. Si le jeu est le moyen d’apprentissage le plus performant, c’est parce qu’il est associé au plaisir. C’est en fait une activité très sérieuse, car les enfants fabriquent leur future intelligence et apprennent à construire des raisonnements logiques.
Le jouet est comme un véritable compagnon pour l’enfant. Il permet à l’enfant de se confier et d’évacuer ses troubles émotionnels, de se réfugier dans un monde imaginaire où la réalité est moins dure. C’est donc un objet de réconfort. L’enfant qui joue construit sa personnalité, il définit son identité. On connaît tous cette période entre 2 et 4 ans où les enfants ne veulent pas prêter leurs jouets, où ils sont jaloux des jouets de leurs copains et de l’attention que leurs parents peuvent porter à autrui. Tous ces sentiments sont naturels et les préparent aux éventuelles contrariétés qu’ils connaîtront plus tard. Il est en effet nécessaire de construire et connaître l’égoïsme pour ensuite comprendre ce que signifie la notion de partage.
On comprend donc qu’il est important de laisser cette liberté à l’enfant, sans pour autant devenir esclave de ses moindres désirs ! La liberté de choisir son jouet, de s’y attacher, le droit d’être égoïste, de s’évader de la réalité, d’être jaloux, le choix de jouer tout seul ou avec les autres. Apprendre le partage, la solidarité, la raison, l’empathie viendra plus tard. Le jouet est avant tout lié à la construction de l’enfant, qui aura une forte incidence sur l’adulte qu’il deviendra.