INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Le confinement a-t-il eu un effet néfaste sur la socialisation de l'enfant?

Les interactions sociales sont une partie importante du développement tout au long de l'enfance, et passer du temps avec d’autres enfants du même âge fait, généralement, partie de ce processus. Mais, durant le confinement, beaucoup de jeunes enfants ont dû faire face à l’obligation de s’isoler du monde extérieur, et ne plus pouvoir interagir les uns avec les autres. Toutefois, plusieurs pédiatres et psychologues ont pu se rassurer sur les conséquences de l'isolement de nombreux enfants à cause de Covid-19.

  1. La socialisation de l’enfant

L'apprentissage social et émotionnel commence dès la petite enfance et les compétences sociales constituent aussi le fondement d'autres types d'apprentissage. Parmi les compétences qui comptent, il y a la capacité de reconnaitre et de comprendre ses propres émotions, de faire preuve d'empathie envers les autres, de prendre des décisions, de faire face aux défis, de développer des relations et de prendre la responsabilité des erreurs. La recherche suggère que passer du temps avec d’autres enfants est un moyen pour développer ces compétences, qui affectent la santé physique et mentale tout au long de la vie.

  1. La socialisation durant le confinement

En réalité, d’après certains experts de la petite enfance, il y a beaucoup à gagner des interactions avec les parents, les frères et sœurs et même les animaux de compagnie. Les enfants ont tendance à être résistants et peuvent facilement s’adapter à la situation. De plus, il y a aussi la connexion par le biais de la technologie pour combler certains vides. Et même sans interaction avec les autres enfants pendant un certain temps, ils peuvent encore se développer socialement et émotionnellement de manière à les préparer à poursuivre des amitiés dans le monde réel lorsque ceux-ci pourront reprendre.

  1. Les conséquences du confinement pour la socialisation de l’enfant

De nombreuses études ont démontré, à long terme, qu’il y a un lien entre la solitude et les problèmes de santé. Cependant, la quarantaine en elle-même ne cause pas nécessairement de préjudice ou ne prive pas les enfants de ce dont ils ont besoin. En effet, cela est le cas si en particulier les besoins d'un enfant sont autrement satisfaits. Dans de nombreux cas, les enfants peuvent gérer de grands changements, notamment passer de longues périodes à l'hôpital, se déplacer fréquemment ou être séparés de leurs parents pendant de longues périodes.