INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

La répression des émotions

La répression des émotions est, en réalité, une habitude sociale. Il est ancré dans notre société que montrer notre sensibilité est malvenu et inapproprié. C’est la pression sociale ainsi que le désir de l’enfant d’être accepté par son entourage qui fait qu’il se conforme inconsciemment à ce qu’on attend de lui.
Au fil du temps, un enfant à force de constater que lorsqu’il essaie d’exprimer ses émotions négatives (peur, tristesse, colère), il voit que son entourage ne le prend pas en compte. Par conséquent il se dit que cela pose problème aux autres. Il finira donc par ne plus en parler et taire ses émotions, à les enfouir et les refouler. Par opposition à cela, l’enfant remarquera que lorsqu’il sourit et est heureux, son entourage lui apporte de l’attention et ne le repousse pas.
Le saviez-vous ? Si votre enfant réprime ses sentiments, cela aura un impact considérable sur son comportement, sa confiance en lui, son estime personnelle, son aisance sociale, son bien-être en général.
La plupart du temps, on met les enfants dans un moule pour qu’ils apprennent à ne pas déranger l’adulte et sa tranquillité. Donc par son éducation que ce soit à l’école ou à la maison, l‘enfant apprend instinctivement à refouler ses émotions, à les garder en lui. Cependant, une décharge émotionnelle doit se libérer d’elle-même, car c’est un moyen d’éliminer de ce qui reste de nos expériences malheureuses.