INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

La méthode Montessori du lever au coucher

Pour qu’un enfant puisse développer sa confiance en lui-même, le principe est de le rendre le plus autonome possible, dès son plus jeune âge, en adaptant l’environnement et le matériel à ses possibilités. C’est la méthode d’éducation que Maria Montessori, première femme médecin en Italie, a développée. Cet “environnement préparé” est évolutif. Il suppose la présence d’un adulte qui sert de modèle et, surtout, qui observe l’enfant pour adapter constamment ses propositions à sa progression et à ses besoins.

  1. Se lever dans une chambre Montessori

Vers 6 mois, dès que l’enfant a acquis une motricité suffisante pour se retourner et rouler sur lui-même, il est préférable qu’il dorme sur un matelas à même le sol. Ainsi, fini les cris et pleurs de votre enfant qui réclame qu’on vienne le sortir de son lit à barreaux. Lorsqu’il s’éveille, il peut rester au lit ou plus tard en sortir pour accéder à des jouets rangés dans des paniers, sur des étagères basses. Sa liberté de mouvement s’étend donc à l’espace sécurisé de sa chambre.

  1. Les repas, selon la pédagogie Montessori

La cuisine devrait aussi être équipée d’une étagère basse où l’enfant, dès 2 ans, pourra trouver ce dont il a besoin pour préparer son petit-déjeuner, ainsi que son goûter. En effet, à cet âge, il apprend avec plaisir à verser et à transvaser. Si possible, il mange assis à une petite table à sa hauteur, car la chaise haute est réservée uniquement pour les repas qu’il partage avec les adultes.

  1. La toilette et le bain, version Montessori

Dans la salle de bain, quand c’est possible, installez un meuble à sa hauteur pour qu’il puisse se voir dans le miroir. On y dispose le nécessaire gant, serviette, dentifrice, brosse, etc. Dès 2 ans, l’enfant se débrouille seul.

Quant au bain, la présence de l’adulte est évidemment nécessaire, mais dès que l’enfant sait bien se tenir assis tout seul, le parent n’a pas à intervenir. L’adulte règle la température de l’eau, lui montre les gestes, puis le laisse faire. Dès l’âge de 2-3 ans, l’enfant sait se laver seul.

  1. Les activités, inspirées de la pédagogie Montessori

Pour le jeune enfant, jouer, c’est aussi imiter les grands qui l’entourent, surtout entre 1 et 3 ans. Quoi de plus motivant que d’apprendre à laver, découper, tartiner, lacer, boutonner ? La méthode Montessori propose toutes ces activités, et bien d’autres encore. L’adulte montre au petit curieux de nouveautés comment faire, puis le laisse faire autant qu’il le désire. Bien que l’enfant aime jouer dans sa chambre, il peut vite envahir l’espace des adultes. Pour le respect mutuel de chacun, un petit tapis est efficace pour délimiter l’espace “jeux” de votre enfant dans le salon familial. Plus tard, il aura pour mission de ranger ses jouets et son tapis lui-même, avec votre aide si besoin.

  1. Le coucher, avec la méthode Montessori

La méthode Montessori donne à l’enfant une certaine liberté, mais à l’intérieur d’un cadre. On n’oblige pas l’enfant à dormir, c’est pourquoi une routine s’impose. Ensuite, au calme sur son matelas, l’enfant peut  jouer un peu avant de s’endormir par exemple, car il est autonome… et responsable de son sommeil.