INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

La dette de sommeil

Connaissez-vous la « dette de sommeil » chez les enfants? Si votre enfant a du mal à s’endormir, vous pouvez vous demander s’il s’agit d’une accumulation de retard de sommeil. C’est un phénomène résultant souvent de la difficulté des parents à installer un sommeil de qualité pour leur enfant. Les besoins minimums en sommeil varient selon l’âge, mais en général tous les enfants ont besoin de la même quantité de sommeil à 1 heure près. Et c’est aux parents qu’incombe la tâche de remplir ces besoins, car un jeune enfant n’est pas en mesure de s’écouter et de repérer les signes de fatigue pour aller se coucher seul.

Les signes d’un retard de sommeil

Si vous vous demandez si votre loulou est en manque de sommeil, plusieurs signes doivent vous alerter :

  • Les siestes sont de plus en plus courtes et de moins bonne qualité, et pourtant votre bébé reste fatigué.
  • Après 30 à 45 minutes de sommeil, votre bébé se réveille et n’arrive pas à se rendormir tout seul.
  • De même pour les nuits, vous pouvez faire face à de nombreux réveils.
  • Vous avez du mal à l’endormir, car le bébé ne veut pas collaborer, souvent cela provient du fait que son corps est fatigué et qu’il n’arrive pas à se détendre.

Les conséquences de la dette de sommeil

Pour son bon développement, que ce soit physique, émotionnel, ou intellectuel, le sommeil joue un rôle important. Par conséquent, si l’enfant a un retard de sommeil, il se peut qu’il montre un comportement inhabituel. Par exemple, il peut sembler hyperactif ou avoir du mal à se concentrer sur les jeux d’éveil.

En réalité, c’est pendant le sommeil que la croissance de l’enfant va se développer, et que le système immunitaire se renforce. Il est donc normal qu’un manque de sommeil puisse provoquer un enchainement de maladies et que l’enfant puisse être sujet aux petits virus par exemple.

Comment y remédier ?

Chaque enfant à son propre rythme, car chacun est différent. Cependant, il existe certains standards en fonction de l’âge qui permettent de savoir si un enfant manque ou pas de sommeil.

Entre 0 et 8 semaines, un enfant devrait dormir environ 16 à 20 heures par jour, avec un équilibre entre les heures de nuit et de jour. Vers 2 et 4 mois, il passe de 14 à 18 heures de sommeil en fonction des enfants. Puis de 4 mois à 5 ans, le sommeil de nuit doit être de 10h30 à 12h selon les besoins de chaque enfant. Ce n’est qu’à partir de 6 ans que ce besoin diminue très progressivement.

Si votre enfant ne suit pas ces normes, il accumule peut-être un retard de sommeil. Pour y remédier, allongez le temps passé au lit. Instaurer une routine pour le coucher permettrait aussi de faciliter le sommeil la nuit.