INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

L’éducation dans les familles monoparentales

A notre époque, les séparations et divorces sont devenus monnaies courantes et affectent de plus en plus de familles. Ce genre de situation entraine beaucoup de changements dans la vie de l’enfant qui est obligé de faire des allers-venus entre les domiciles de ses parents et de trouver ses marques seul. D’ailleurs, le parent auparavant habitué à faire avec l’autre doit, lui aussi, apprendre à devenir parent en solo.

Quelles sont les principales difficultés ?

Une fois séparés, les parents solos sont confrontés à plusieurs difficultés. À commencer par l’organisation. En effet, les tâches sont doublées, et pour faire face à cette multitude de corvées, il est important d’être bien organisé. Toutefois, même avec une bonne organisation, la situation peut vite devenir étouffante.

De plus, quand on devient parent solo, on fatigue plus qu’avant. Ce qui est toujours accompagné, la plupart du temps de la nervosité et de l’impatience. Un trio qui ne fait que renforcer les problèmes. Parfois, des regrets peuvent surgir et entrainer des confusions, mais surtout de la culpabilité à l’égard de votre enfant à qui vous pensez avoir causé du tort. Du coup, vous pensez compenser votre « faute » par des comportements souvent excessifs.

Vient aussi la solitude qui est un sentiment pouvant entrainer un comportement inadapté.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Pour le bien-être de l’enfant, il vaut mieux éviter de se confier à son enfant comme vous le feriez avec  votre conjoint. Que ce soit pour lui des confidences ou pour lui parler de vos soucis. Cela risque de mettre l’enfant dans une place qui n’est pas la sienne et de le perturber. Cela risque aussi de vous faire tomber dans une relation trop fusionnelle avec lui. Il aura toujours le sentiment que vous avez besoin de lui. Ce qui fera en sorte qu’il aura des difficultés à s’ouvrir aux autres ou à se séparer de vous quand le moment sera venu de le faire.

Si votre enfant est encore à l’âge où il veut occuper la place du parent de même sexe, il pourra avoir l’impression réellement l’occuper. Dans ce genre de situation, le parent doit vraiment être très vigilant face aux comportements qui peuvent en découler. Pour que la place de chacun soit bien claire pour tous les membres de la famille, vous devez prendre des attitudes et des expressions du parent absent.

Il arrive aussi, qu’en tant que parent solo, il y a le risque de se sentir « suffisant ». Ce qui peut entrainer une attitude où vous pensez n’avoir besoin de l’aide de personne pour assumer vos responsabilités et accomplir vos tâches quotidiennes. Cela peut amener à vouloir surprotéger votre enfant, ce qui créera un jour ou l’autre, divers soucis dans votre relation.