INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Eveil aux mathématiques

Un enfant développe de manière naturelle certaines connaissances en mathématiques durant la petite enfance. Toutefois, il est important que les parents participent et encouragent ces apprentissages en mettant du matériel à la disposition de leur bambin.
L’éveil aux mathématiques permet à l’enfant de comprendre le sens des nombres. Par exemple, savoir que 3 vient après 2. Il pourra également mesurer des quantités et dire s’il y a beaucoup ou peu de lait dans un verre par exemple. L’enfant pourra aussi faire des comparaisons, comme comparer des jouets par exemple, celui qui est plus grand et celui qui est le plus petit. Cette notion comprend aussi le regroupement d’objets. Il saura ainsi mettre des choses en ordre de grandeur du plus petit au plus grand ou reconnaître une séquence de billes dans un collier. Il pourra également reconnaître les principales formes géométriques : cercle, triangle, carré et rectangle. Finalement, il saura s’orienter dans l’espace en reconnaissant des directions et des positions.
De plus, les enfants qui sont en contact avec les mathématiques durant la petite enfance ont plus de facilité à l’école dans cette discipline, mais aussi dans d’autres comme la lecture, l’écriture et les sciences. En effet, l’éveil aux mathématiques favorise le développement cognitif global et le développement de la pensée. Et produit aussi un effet positif sur la réussite scolaire sur le long terme.
Tous les parents peuvent éveiller leur enfant aux mathématiques, nul besoin d’être un fanatique des maths pour cela. Il suffit de rester dans la simplicité et d’utiliser les occasions de la vie quotidienne pour parler de chiffres, de formes et de quantité avec votre enfant. Par exemple, vous pouvez compter à voix haute les doigts ou les orteils de votre enfant ou compter les marches de l’escalier.
Au début, votre enfant ne comprend pas les mots qui font référence aux chiffres. Mais si vous prenez l’habitude d’utiliser ses mots couramment et le plus souvent, il pourra peu à peu faire des liens entre ces mots et la quantité de choses qu’ils représentent.