INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Education: les méthodes à travers le monde

En ce qui concerne le style parental, il en existe plusieurs. Et la façon d’élever sa progéniture dépend tout autant de la culture du pays où l’on vit que de l’éducation des parents auparavant. Les pratiques, les coutumes, les bases de l’éducation ne sont pas les mêmes à travers le monde. Il n’y a donc pas de méthodes d’éducation standards.

L’importance de la routine

La méthode Montessori prône l’importance de la mise en place de routines afin que l’enfant puisse, petit à petit, devenir autonome. En Amérique du Nord par exemple, beaucoup de parents établissent une routine pour le coucher, les repas, etc. Et pourtant, dans les pays du sud de l’Amérique, comme les Argentins préfèrent la vie sociale plutôt qu’un horaire fixe ! Les petits s’endorment lorsqu’ils sont épuisés.

Pourquoi est-il conseillé de mettre en place une routine ?

Par définition, et selon Larousse, une routine c’est une «habitude mécanique, irréfléchie, et qui résulte d’une succession d’actions répétées sans cesse». Il en est de même pour les routines familiales. On parle de routine ou de rituel lorsqu’on entreprend les différentes étapes de la journée dans le même ordre, chaque jour. Toutefois, ces étapes ne sont pas irréfléchies; plus votre routine est réfléchie et adaptée aux besoins de votre famille, plus elle sera efficace.

Les tout-petits n’ont pas encore la notion du temps. En mettant en place une routine, ils pourront mieux se situer dans le temps. Ainsi, ils comprendront que le matin, certaines étapes doivent être accomplies avant de partir à l’école. De même pour le soir, un rituel du coucher doit être établi pour que l’endormissement se fasse plus facilement.

L’apprentissage de la propreté

Dans les pays comme la Chine, pour des raisons économiques, mais aussi culturelles, la tradition veut que les bébés se retrouvent sur le pot dès l’âge de six mois. Pour accélérer l’apprentissage, toute la famille contribue à ce que le tout-petit soit propre dès l’âge d’un an. De notre côté, les français, nous avons un tout autre rapport à la propreté des enfants.

Le bon moment pour apprendre à son enfant à être propre

Si, en tant que parent, vous avez opté pour la parentalité positive, vous avez donc choisi d’attendre que votre enfant soit prêt psychologiquement avant de le familiariser avec le pot. Il est tout à fait inutile de le forcer à devenir propre.

Il est important d’attendre que l’enfant présente des signes indiquant qu’il est prêt, et de suivre son rythme : c’est lui qui décide. L’apprentissage de la propreté commence généralement entre 3 à 6 mois. Toutefois, l’âge de la maîtrise de la propreté varie d’un enfant à l’autre. Il n’y a donc pas de moment idéal pour établir l’apprentissage de la propreté.