INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Crier sur son enfant

Malheureusement, il semble tout à fait normal de voir un parent crier sur son enfant, car celui-ci a peut-être mal agi. Malgré tout, même si vous êtes parfois en colère ou fatigué de toujours répéter, crier après son enfant n’est jamais la solution pour se faire écouter. En fait, les cris ont des effets négatifs sur lui, particulièrement lorsqu’ils sont fréquents.

  1. Pourquoi ne pas crier après son enfant?

Certains parents sont persuadés que s’ils crient sur leur enfant sans lui faire de mal physiquement, est sans conséquence. Pourtant, crier sur son enfant est loin d’être anodin. S’emporter régulièrement contre son enfant peut être aussi nuisible que de le frapper, car cela peut nuire à sa confiance en lui et à son estime personnelle.

Les enfants qui subissent des cris régulièrement se sentent plus déprimés et anxieux. Ces conséquences psychologiques importantes pour leur vie future seraient les mêmes que lors de violences physiques. En effet, les cris, les insultes et les menaces sont en effet considérés comme une forme de violence verbale et psychologique qui a un effet néfaste sur le sentiment de sécurité que l’enfant peut ressentir en présence de ses parents.

  1. Que faire si vous avez crié après votre enfant?

Toutefois, s’il vous arrive de crier après votre enfant, il ne faut pas culpabiliser. Vous avez le droit à l’erreur et cela ne fait pas de vous un mauvais parent. Lorsque les cris sont rares, ils ne devraient pas avoir d’impacts négatifs sur votre enfant sur le long terme.

Mais s’il vous arrive de perdre votre sang froid, il est très important que votre enfant sente que vous l’aimez toujours et que vous ne vouliez pas crier après lui. Du coup, excusez-vous auprès de lui. Expliquez-lui aussi que vous auriez dû choisir un autre moyen pour exprimer votre colère et que vous ferez de gros efforts pour ne plus vous emporter à l’avenir.

C’est une manière de lui apprendre comment il pourrait, lui aussi, contrôler ses accès de colère et agir de façon plus positive lorsqu’il vit une émotion négative.

  1. Comment réagir quand on se sent à bout ?

Si vous sentez que des accès de colère vous donnent envie de crier, voici quelques conseils qui pourraient vous aider à retrouver votre calme :

  • Se retirer :

Tout en vous assurant que votre tout-petit est en sécurité, changez de pièce ou sortez quelques minutes, et respirez lentement.

  • Soyez honnête :

Dites calmement à votre enfant que vous êtes fatigué, impatient, etc. Même s’il est encore petit et qu’il ne connaît pas bien toutes les émotions, il comprend par votre ton ce que vous tentez de lui exprimer.

  • Demander de l’aide :

Si vous le pouvez, appelez un membre de votre famille ou un ami afin de pouvoir partager votre sentiment d’exaspération et de colère.