INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Crier après son enfant

Si lever la main sur son enfant et le faire mal physiquement n’est strictement pas acceptable, lui crier dessus en est de même. En effet,  s’emporter régulièrement contre son enfant est aussi néfaste que de le frapper, car cela peut nuire à sa confiance en lui et à son estime de soi.

Il se peut que, sans le vouloir, les mots que vous utilisez soient blessants et heurtent sa sensibilité. En réalité, les cris, les insultes et les menaces sont considérés comme une forme de violence verbale et psychologique. Après coup, l’enfant risque de ressentir de l’insécurité en présence de ses parents.

Cette insécurité pourrait avoir des conséquences directes sur d’autres aspects de la vie de l’enfant. Par exemple, comme il a l’habitude de voir ses parents crier, il pourrait également prendre  cette habitude et crier après son frère ou ses amis.

Que faire si vous avez envie de crier après votre enfant ?

Si à certains moments vous sentez que des accès de colère vous donnent envie de crier, changez de pièce ou sortez quelques minutes, et respirez lentement pour vous calmer. Puis dites calmement à votre enfant que vous êtes fatigué. Rassurez-vous, il comprendra même s’il est encore tout petit.

En effet, quand vous sentez que la colère monte en vous, il est plutôt préférable de vous éloigner que d’exploser devant votre enfant. Ainsi vous éviterez de poser des gestes ou de dire des mots blessants que vous pourriez regretter. Le fait de vous éloigner vous calmera, mais en même temps vous montrez à votre enfant qu’il y a des façons saines de gérer la colère. 

 Quand vous êtes en colère, il est important de faire passer la sécurité de votre enfant en premier. Si vous devez vous éloigner pour vous calmer, assurez-vous de le laisser à quelqu’un de confiance.

Que faire si vous avez crié après votre enfant?

Si vraiment il vous arrive à l’occasion de crier après votre enfant, c’est tout à fait normal, car vous êtes un être humain après tout et il ne faut pas vous en vouloir. Les cris, lorsqu’ils sont rares, ne devraient pas avoir d’impacts négatifs sur votre enfant à long terme.

Cependant, il faut toujours faire ressentir à votre enfant que vous l’aimez toujours et que vous ne vouliez pas crier après lui. Tout en vous excusant, expliquez-lui aussi que vous auriez dû choisir un autre moyen pour exprimer votre colère ou votre insatisfaction et que vous ferez de gros efforts pour ne plus vous emporter à l’avenir.  

Vous lui montrez ainsi que vous reconnaissez vos erreurs et que vous souhaitez poser un geste de réparation afin que vous vous sentiez mieux tous les deux. D’ailleurs c’est le moyen de montrer le bon exemple afin que votre enfant puisse comprendre qu’il est tout à fait acceptable de faire des erreurs, mais il faut savoir le reconnaitre et savoir s’excuser aussi.