INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Comportement négatif : « J’interviens, mais rien ne fonctionne »

Malgré les diverses interventions, votre enfant ne cesse son comportement « difficile ». Ce qui finit par causer une perte d’estime de soi ainsi que la perte de la confiance en nos compétences en tant que parent. De plus, on se met à douter de la capacité de l’enfant à comprendre. Du coup, n’ayant aucun résultat, les interventions se font alors plus nombreuses, plus négatives. Alors, comment s’y prendre ?

Comment intervenir lorsque les comportements négatifs ne cessent de revenir ?

Vous arrive-t-il de vous demander pourquoi malgré toutes les bonnes intentions du monde et vos nombreuses interventions, les comportements négatifs de votre enfant ne cessent de se répéter encore et encore? Dans ces cas, il faut peut-être se demander si les interventions sont concentrées au bon endroit. En effet, souvent les interventions visent le comportement et non les causes de celui-ci. Voici quelques conseils pour vous aider à mieux intervenir.

Savoir déterminer le besoin derrière le comportement

Pour bien intervenir auprès de votre enfant, il est important de savoir pourquoi il agit ainsi. Il faut donc partir du principe qu’un comportement négatif cache en réalité un besoin non satisfait. En d’autres termes, l’enfant vous démontre par son comportement que quelque chose ne va pas. Il cherche à satisfaire son besoin d’une manière quelconque. Mais quel est ce besoin ? Cela peut être un besoin de base comme manger ou dormir. Ou cela peut être un manque affectif comme vouloir être apprécié ou vouloir plus d’attention par exemple. Déterminez le besoin derrière le comportement de l’enfant afin de pouvoir mettre en place les moyens adaptés et nécessaires pour l’intervention.

Travailler votre relation parent-enfant

Votre relation avec l'enfant est la base de tout. Assurez-vous de passer du temps de qualité avec votre enfant et de limiter les interventions négatives. En agissant ainsi vous avez la garantit que lorsque le moment d’intervenir survient, les interventions seront beaucoup plus positives et, surtout, efficaces.  

Laisser à votre enfant sa liberté

Ici, il s’agit de laisser à votre enfant la liberté dans son quotidien. Sans pour autant le laisser faire tout ce qu’il veut. Favoriser son autonomie en lui donnant le choix par exemple. Laissez-le prendre certaines décisions.

Intervenir moins

Pour mieux cibler vos interventions, il est important de savoir laisser de côté certains comportements et de plus travailler sur ceux qui sont importants. Trop d’intervention n’aura que l’effet inverse et aura moins d’impact sur l’enfant. Allez- y par priorité selon vos principes et valeurs. Cela vous fera économiser bien de l’énergie, en plus d’améliorer la relation avec votre enfant.