INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Comment traverser le "terrible two"?

Le stade des deux ans est, sans aucun doute, un moment de changement chez l’enfant. C’est à cet âge qu’il à faire la balance entre le besoin de compter sur vous et le désir d’indépendance. Un moment où les crises de colère, les sautes d'humeur et l'attitude deviennent de plus en plus fréquentes. Ce stade du développement de l’enfant est connu comme étant la phase du « terrible two ». En effet, durant une certaine période vous et votre tout-petit connaitrez des hauts et des bas. Heureusement, il existe quelques astuces pour survivre à cette partie, pas si amusante, des étapes du développement de l'enfant.

Qu'est-ce qui motive le « terribles two »?

Avant d’apprendre à apprivoiser les crises du « terrible two », parlons tout d’abord des forces motrices derrière le comportement si souvent attribué à cet âge particulier :

Un besoin d'attention et de puissance

Une fois leurs besoins physiques satisfaits, les enfants sont déterminés à vouloir satisfaire leurs besoins émotionnels. Plus précisément, ils ont besoin de ressentir un fort sentiment d'appartenance et de signification dans leur famille.

En d'autres termes, ils sollicitent inconsciemment notre attention et aspirent à ressentir un sentiment de pouvoir et de contrôle sur leur propre vie adapté à leur âge. Bien sûr, tout cela devient très apparent au cours de leur deuxième année.

Puisqu'un jeune enfant ne peut s’exprimer clairement sur ce qu’il ressent et ce dont il a besoin, il est de notre devoir de parent de répondre de manière proactive à chacun de ces besoins positivement. Si nous ne le faisons pas, nos enfants recourront inconsciemment à des comportements presque inacceptables pour obtenir ce qu'ils veulent.

Quand c'est l'attention qu'ils recherchent, nous commençons à voir des gémissements. Lorsque le pouvoir est ce qu’ils recherchent, c’est là qu’interviennent les crises de colère.

Un manque de compétences verbales

Vers l’âge de deux ans, le développement de la parole et du langage de votre enfant commence à décoller à une vitesse fulgurante. Pourtant, il n’est pas surprenant que, bien que parfois très bavard, il puisse être un peu difficile à comprendre. C'est pourquoi nous voyons si souvent nos petits agir dans des accès de frustration. Ils ne peuvent tout simplement pas faire passer leur message.

Que faire ? Comment réagir ?

Pour vous aider à traverser le « terrible two », voici 5 conseils :

Remplir son réservoir d'attention

Prenez bien soin de donner à votre enfant une attention positive ! Pour cela, passez un peu de temps chaque jour avec votre enfant en tête-à-tête. Cela n'a pas besoin d'être long - même 10 minutes suffiront - mais cela devrait être spécial et il devrait choisir l'activité.

Laissez-le choisir son livre préféré pour que vous puissiez le lire. Prenez des pages à colorier et faites de l'art ensemble. Faites une promenade dans la nature. Les possibilités sont infinies. Non seulement vous apprécierez le peu de temps supplémentaire que vous passez avec lui, mais vous commencerez également à remarquer un changement dans son comportement.

 

Lui accorder plus de pouvoir

En ce qui concerne le comportement des tout-petits, oui il est important de fournir une attention positive, mais votre enfant n'est plus un bébé et veut faire plus pour lui-même. Toutefois, il a encore du mal à vous le faire savoir.

Tout comme vous devez remplir son réservoir d'attention, vous devrez répondre à son besoin de pouvoir positif. L'un des meilleurs moyens d'y parvenir est de créer ce que nous appelons un environnement riche en décisions. Prenez simplement un moment et pensez à la routine quotidienne que vous partagez tous les deux. Ensuite, demandez-vous comment vous pouvez abandonner un peu de pouvoir et de contrôle. À deux ans, cela peut lui permettre de choisir entre ses baskets bleues ou ses sandales rouges. Veut-il des flocons d'avoine ou des céréales pour le petit déjeuner? Devriez-vous faire un tour au parc avant ou après la sieste?

Accepter tout simplement leur besoin d'indépendance.

Apprendre à identifier les déclencheurs

Tout comme les adultes, les enfants ont des déclencheurs pour leurs comportements.

Il est étonnant de voir combien de fois nous considérons le comportement comme un simple effet secondaire désagréable du « terribles two », alors qu’il y a en fait une raison très rationnelle - et facilement évitable - derrière cela.

Heureusement, nous connaissons nos enfants mieux que quiconque. Et avec juste un peu de prévoyance et de planification, nous avons la capacité de contrôler le résultat en évitant tous ces déclencheurs. Par exemple, si la faim est un problème assurez-vous d'avoir quelques collations saines à portée de main chaque fois que vous sortez.

Changer votre façon de penser

Bien qu'ils aient quelques années à leur actif, la vérité est que les enfants de 2 ans ne font que commencer un long voyage pour comprendre comment se comporter correctement dans différentes situations. Jusqu'à présent, vous avez tout fait pour eux, mais les choses commencent à changer! Avec un besoin croissant d'indépendance, ils apprennent déjà ce que c'est de se frayer un chemin dans le monde.

C’est là qu’un changement dans votre propre façon de penser va faire toute la différence dans la façon dont vous gérez les crises de colère ou le mauvais comportement de votre enfant de 2 ans. Rassurez-vous, votre tout-petit n’est pas un enfant difficile parce qu’il fait des siennes quand vous lui dites qu’il est temps de quitter le parc. Ce n’est pas, non plus, un enfant impoli ni ingrat chaque fois qu’il oublie de dire merci. C’est simplement une petite personne qui fait de son mieux et qui n’a pas acquis les outils nécessaires pour gérer la situation correctement.

C’est une question de point de vue !