INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Comment gérer un conflit avec votre enfant?

Ce n’est pas parce qu’il est petit, qu’un enfant n’a pas sa propre idée ou sa façon de penser. C’est ce qui provoque parfois des disputes entre parent et enfant. Les chamailleries peuvent créer une ambiance familiale tendue en plus de faire vivre des émotions désagréables à chacun. La colère, la déception ou même la tristesse peuvent naître de ces malentendus. Mais surtout, ils peuvent être très nocifs à la relation parent-enfant s’ils sont intenses et fréquents.

  1. Pourquoi on se dispute avec son enfant?

Il peut y avoir plusieurs raisons aux disputes parent-enfant. Les jeunes enfants autour de 3 à 5 ans sont encore très centrés sur eux-mêmes. En effet, ils apprennent à tenir compte du point de vue des autres seulement vers 4 ou 5 ans. Et ce n’est que vers 8 ans qu’ils commencent à pouvoir vraiment se mettre à la place de l’autre, à comprendre son point de vue et ses émotions.

Il est important que les parents donnent l’exemple en montrant aux tout-petits comment gérer les conflits. Les enfants ne savent pas encore négocier ni à le faire avec respect. Les plus jeunes enfants n’ont pas encore appris qu’il faut faire des compromis pour arriver à bien s’entendre avec les autres.

Il arrive aussi que votre enfant argumente avec vous simplement pour se sentir indépendant. Il construit chaque jour son identité et il a besoin de s’affirmer. Cela fait, en réalité, partie du développement normal d’un enfant.

Les jeunes enfants prennent souvent du temps à apprendre à gérer leurs émotions et à dire clairement ce qu’ils ressentent. Les disputes peuvent donc survenir en raison d’une accumulation d’émotions. D’ailleurs, les mots ou les comportements des enfants peuvent provoquer une dispute si le parent ne maîtrise pas lui-même ses émotions.

Dans certains cas, la dispute est déclenchée, car le parent n’est pas de bonne humeur. Il se peut qu’il soit aussi fatigué ou que sa journée a été pesante. L’accumulation de ces petits stress influence grandement la réaction des parents envers leur enfant. Les parents peuvent donc avoir moins de patience certains jours et, pour cette raison, réagir vivement.

  1. Comment gérer les conflits parents-enfants ?

Pour apprendre à régler des disputes, votre enfant a besoin de votre aide pour collaborer et à faire des compromis plus tard. Vous devez montrer l’exemple et être le modèle à suivre pour votre enfant, et ce, même si vous êtes à l’origine du conflit.

La première chose à faire avant d’essayer de régler un quelconque conflit c’est de prendre le temps de se calmer. Au besoin, éloignez-vous un peu, changez de pièce et faites des exercices de respiration. De même, aidez aussi votre enfant à se calmer. Vous pouvez lui faire un câlin, l’inviter à serrer une peluche dans ses bras. Si nécessaire, vous pouvez le diriger dans un endroit à l’écart peut aussi l’aider à se calmer. Certains enfants peuvent avoir besoin de se défouler pour se calmer. Si c’est le cas de votre enfant, vous pouvez lui proposer de frapper sur un coussin ou à crier dans un oreiller pour libérer ses tensions.

Mettez des mots sur vos émotions et sur celles de votre enfant. Dites à votre tout-petit comment vous vous sentez et essayez d’expliquer votre émotion. Exprimez vos attentes, parlez de ce que vous voulez. Encouragez aussi votre enfant à dire ce qu’il veut.

Quand tout le monde est calmé, voyez ensemble avec votre enfant ce que vous pourriez faire pour régler la situation. Proposez vos idées et demandez également à votre enfant les siennes. Choisissez ensemble la meilleure solution, profitez-en pour lui montrer comment faire des compromis.

  1. Les comportements à éviter lors d’une dispute avec votre enfant

Bien sûr, ce n’est pas toujours facile de se calmer et d’arriver à passer par toutes ces étapes pour régler un conflit. L’important, c’est d’essayer de le faire le plus souvent possible. Si vous avez crié et réagi fortement, excusez-vous auprès de votre enfant. Il apprend ainsi qu’il est normal de ne pas être parfait, mais qu’il est toujours possible de corriger ses erreurs.

Certains comportements ou paroles ne sont pas utiles pour régler une dispute entre vous parce que cela ne fait qu’empirer la situation, il est donc important d’éviter :

  • D’argumenter avec votre enfant.
  • De répondre à ses attaques.
  • D’exagérer son comportement.

En effet, sur le coup de la colère, vos paroles peuvent dépasser votre pensée. Mais il est important d’éviter les généralisations et les étiquettes. De la même façon, dites à votre enfant que vous n’aimez pas quand il vous raconte des mensonges ou quand il n’écoute pas les consignes. Mieux vaut le ramener à votre demande initiale et ne pas argumenter pour éviter les mots qui blessent. En effet, autant vous que lui pouvez utiliser des mots inappropriés. Il est plus judicieux d’ignorer ces paroles blessantes au lieu de répliquer pour ne pas alimenter le conflit.