INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Comment garder son sang-froid?

Il arrive des moments où, il est difficile de garder son sang-froid. Parfois une simple journée de travail bien longue, un manque de sommeil, les petits problèmes du quotidien sont les facteurs d’une possible altercation entre vous et votre enfant. En effet, de son côté, il est tout plein d’énergie, il vous appelle et vous empêche de vous détendre… il suffit de peu de chose et c’est la goutte en trop !

C’est à cause de ce genre de situation que nous, les parents, devons apprendre à garder notre sang froid. Evidemment, tout le monde a le droit d’avoir un peu de tranquillité, mais est-ce vraiment une raison pour passer vos nerfs sur votre enfant? Bien sûr que non! Voici les stratégies que nous vous proposons pour garder votre calme :

  1. Décompresser

Relâcher la pression ! Et oui c’est tout simple et en même temps tellement efficace, après une journée stressante, pourquoi ne pas faire un peu d’exercice pour évacuer la pression. Il ne s’agit pas d’aller à la salle de sport ou de partir pour un footing de 1h. Non, ça peut une petite séance de corde à sauter, des coups dans le vent, quelques minutes d’étirement, etc.

Cette technique est très pratique lorsque votre corps est tendu et a besoin d’évacuer ce trop-plein de tension. C’est une manière d’éviter que votre enfant devienne votre souffre-douleur. Quand vous sentez que ça monte, faites l’exercice de votre choix (10 pompes, 10 sauts sur place, etc). En relâchant toute cette énergie, vous serez capable de garder votre sang-froid.

  1. Chanter

Si vous pensez que l’exercice physique n’est pas votre tasse de thé, Valérie Roumanoff, une hypnothérapeute affirme dans son livre “Et si on arrêtait de crier sur nos enfants?” qu’il est physiquement impossible de ressentir deux sentiments contraires en même temps. Du coup, la technique proposée ici c’est de commencer à dire les choses en chantant. Cela peut paraitre ridicule, mais chanter met forcément de bonne humeur. Par conséquent la colère et la bonne humeur vont s’annuler.

  1. Contrôle de soi

Quand vous sentez que vous allez perdre votre calme, vous pouvez aussi utiliser une technique de base qui comporte 4 règles pour vous contrôler :

  • Respirer : il est primordial que vous appreniez à contenir votre colère pour ne pas poser d’actions ou dire des paroles que vous pourriez regretter. Faites un exercice de respiration en respirant profondément tout en comptant jusqu’à 10, les yeux fermés, ou jusqu’à 20.
  • Ne pas hurler : faites votre possible pour éviter d’élever la voix. Si cela peut soulager et faire sortir le méchant en vous, n’oubliez pas que votre jeune enfant ne comprendra pas forcément la portée d’une telle attitude.
  • S’isoler : seulement si la crise peine à passer, et si vous êtes en mesure de mettre votre enfant en sécurité, la meilleure chose à faire est de vous isoler.
  • Prendre le temps de comprendre : si vous avez été capable d’appliquer ces règles de base, essayez d’aller plus loin en tentant d’analyser et de relativiser la situation. Votre colère est-elle justifiée? Que pouvez-vous faire dans l’immédiat pour améliorer la situation?