INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Comment faire si votre enfant à un parent préféré?

Il existe des moments où vous vous demandez « pourquoi mon enfant a-t-il un parent préféré? ». En fait, il s’agit d’une question d’affinités naturelles. L’enfant se tourne vers le parent avec qui il a des intérêts communs. Il arrive aussi que l’enfant se tourne vers le parent qui lui semble moins sévère.

Il se peut aussi que ce soit le complexe d’Œdipe. C’est la passion exclusive que ressent un enfant vis-à-vis de son parent du sexe opposé. Cela se produit généralement vers l’âge de 3 ou 4 ans.

Comment réagir face à cette situation?

En effet, cette situation n’est pas facile à vivre pour personne. Ni pour le parent mis à l’écart ni pour celui qui est adoré. Il se peut que celui mis à l’écart se sente incompétent et se sente exclu. De son côté, le parent chouchou peut finir par être épuisé des demandes de l’enfant qui n’en finissent pas.

Dans cet article, nous vous présentons quelques conseils pour vous aider :

  • Lorsque votre enfant vous repousse, ne le forcez pas à vous faire un câlin. Mais manifestez votre amour en lui disant que vous êtes là pour lui et que vous l’aimez.
  • Si vous êtes le parent repoussé, continuez toujours à passer du bon temps avec votre enfant pour nourrir votre relation. Ne culpabilisez pas en pensant que vous êtes un mauvais parent.
  • Il est inutile d’en vouloir à l’autre parent. Il est normal que la situation vous fasse de la peine, cela ne fera que créer des tensions dans le couple.
  • Accepter la situation et communiquer vos sentiments à votre partenaire et non à votre enfant.
  • Comme parents, mettez-vous d’accord sur les règles à appliquer avec votre enfant. Cela évitera qu’un parent soit vu comme le « méchant » et l’autre comme le « gentil ».
  • Partagez la routine. Par exemple, un soir c’est papa qui lit l’histoire avant le dodo et, le lendemain, c’est maman.
  • Faites chaque jour une activité avec votre enfant.

Dans le cas d’une garde partagée

Dans le cas d’une relation de couple divorcé, si l’enfant souhaite toujours aller chez son autre parent, il ne sert à rien de vous faire du mal en culpabilisant. Au lieu de cela, continuez à passer de bons moments avec lui lorsqu’il est avec vous pour développer votre complicité et bâtir une relation d’amour et de confiance. Avec le temps, la situation devrait s’améliorer.