INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Atelier cuisine: comment prendre plaisir et éviter les frustrations?

A l’âge de 2 ans, les enfants prennent plaisir à imiter leurs parents. Voilà pourquoi, ils adorent cuisiner comme des grands. D’ailleurs, ils sont à cet âge déjà capable de faire beaucoup de choses: faire un gâteau, des cookies, etc.

Cuisiner avec son enfant de 2 ans

Évidemment, avoir un enfant dans les pattes lorsqu’on cuisine n’est pas toujours évident. Et il arrive souvent que, pour une bonne exécution ou pour raison de temps, on veuille tout faire à sa place, ce qui ne fait de lui qu’un simple spectateur. Mais pour que la cuisine avec votre enfant reste un plaisir, nous vous donnons nos astuces.

enfant casse oeuf

Astuce 1 : cuisiner uniquement quand vous avez le temps

Quand on cuisine avec son enfant, c’est beaucoup plus long. Donc ne lui proposez cette activité que les jours où vous avez du temps, et que vous êtes disponibles pour passer un moment de qualité avec lui. En d’autres termes, il faut que vous soyez disponibles physiquement et mentalement. Votre attention devra être concentrée sur votre enfant et la cuisine. En général, cette activité peut se faire une fois par semaine par exemple.

Astuce 2 : Etre bien préparé

Avant de commencer, il est important que vous ayez déjà tout préparé : ingrédient, ustensile, recette. Il vaut mieux avoir tout prêt à être pris en main, car il suffit d’un instant durant lequel vous allez chercher le sucre pour retrouver une cuisine complètement sens dessus dessous.

Astuce 3 : Bien choisir les ustensiles

La matière des ustensiles à utiliser dépend vraiment de vous. Certaines mamans, par sécurité, ne donnent à leurs enfants que des ustensiles en plastique. Et pour éviter tout accident, il vaut ne le laisser manipuler un couteau qu’une fois plus grand.

Astuce 4 : Laisser faire seule

Bien que ce soit prendre le risque de tout renverser et salir dans la cuisine, il est important de laisser  votre enfant essayer. C’est une occasion de faire des transvasements et de travailler sa motricité fine par exemple.