INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Appliquer l'écoute active dans la parentalité bienveillante

Un principe clé de la parentalité bienveillante, est de raisonner son enfant pour l’amener à changer son mauvais comportement, en l’écoutant. C’est ce qu’on appelle l’ « écoute active ». Cette méthode consiste tout simplement à écouter votre enfant, et à reformuler ce qu’il ressent. C’est un moyen qui lui permet de mieux prendre conscience de ses propres sentiments, ainsi que de comprendre les raisons de cette émotion.

Toutefois, pour nous, les adultes, certains sentiments que l’enfant peut ressentir nous semblent inacceptables. C’est pourquoi cette écoute active n’est pas toujours facile à mettre en œuvre.

Comment appliquer l’écoute active quotidiennement ?

L’écoute active est une technique de communication basée sur l’empathie et le regard positif. L’approche implique une attitude qui libère la parole et les émotions des enfants. C’est aussi un moyen de les aider à comprendre ce qui se passe en eux et déterminer ce dont ils ont besoin.

Les avantages de l’écoute active sur l’enfant

Les parents qui apprennent à sympathiser avec leurs enfants par l’écoute active arrivent à les apprécier et les respecter. L’écoute active est le secret d’une bonne communication dans une famille. En effet, elle permet d’établir des liens chaleureux entre le parent et l’enfant.

Cette approche vous permet donc de mieux comprendre votre enfant, ce qu’il dit, ce qu’il pense, ce qu’il ressent, son point de vue. Elle réduit également la peur des sentiments négatifs.

L’écoute active facilite aussi  l’expression verbale. Elle aide l’enfant à découvrir, mais surtout, à exprimer ses ressentis et ses sentiments. Lorsque vous l’écoutez vraiment avec empathie et attention, vous parviendrez à vous rapprocher de lui, à le comprendre et à apprécier sa façon de voir le monde.

Comment faire ?

Bien évidemment, pour mettre en œuvre l’écoute active, il est parfois nécessaire de parler encore et encore pour que votre enfant surmonte ses problèmes, et ses peurs. Il est donc important de se rappeler que le juger c’est l’enfermer, alors que si vous l’écoutez c’est l’influencer, l’inviter à réfléchir, le guider.

Voici comment vous devez procéder :

  • Prenez le temps d’écouter votre enfant.
  • Soyez sincère dans votre intention de vouloir l’aider
  • Respectez ses sentiments en essayant de mettre de côté votre idée de ce que l’enfant devrait normalement ressentir
  • Ayez confiance dans la capacité de l’enfant à pouvoir s’occuper de ses propres sentiments
  • Sachez accueillir les sentiments négatifs exprimés
  • Adoptez une attitude physique de disponibilité
  • Écoutez-le sans interrompre
  • Reformulez ce qu’il dit avec ses mots et avec vos mots