INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

Aider son enfant à évacuer sa frustration : deux méthodes efficaces

Durant les premières années de sa vie, l'enfant doit se confronter à une palette d'émotions sans pour autant savoir comment les apprivoiser ni les exprimer. Voici deux méthodes que nous vous proposons pour aider votre enfant à gérer sa frustration et maîtriser sa colère.

La roue des choix

La roue des choix est un outil utilisé dans la discipline positive. Elle consiste à proposer à l’enfant des alternatives respectueuses pour exprimer sa colère. En d’autres termes, il s’agit de lui offrir un moyen de soulager sa frustration.

Avant d’établir la roue, il faudra tout d’abord, dans un premier temps, reconnaitre les sentiments sans jugement ni tentative de répression des émotions. Ensuite, dans un deuxième temps, il faut proposer de l’aide à l’enfant « Est-ce que cela t’aiderait de… »

C’est uniquement après ces deux étapes que la roue des choix intervient. En gros, c’est un outil visuel qui présente de façon ludique différentes solutions pour gérer un problème ou accompagner une émotion forte. Cet outil est d’autant plus pertinent quand l’enfant est impliqué dans son élaboration, à la fois dans le contenu et le contenant. C’est un support des manières de soulager sa colère parmi lesquelles il pourra choisir en fonction de son état d’esprit et de la situation.

Cette roue des choix est à personnaliser, vous pouvez y mettre diverses propositions :

  • dire ses sentiments à quelqu’un
  • dessiner la colère sur une feuille ou un tableau
  • écrire une lettre (sans insulte) à la personne qui a déclenché la colère
  • chanter ou jouer de la musique
  • pratiquer un exercice de respiration

Le coussin de colère

Le fameux “coussin de colère” est la méthode la plus recommandée pour les enfants dépassés par leur colère. Au lieu de casser des choses ou d’essayer de faire mal à quiconque passe à portée de leurs émotions fortes, on leur propose alors de taper sur un coussin,

toutefois, il faut bien faire attention à la façon dont votre enfant l’utilise. Bien que le coussin de colère permet d’exprimer la colère, et de la faire sortir, il peut aussi avoir comme inconvénient d’encourager l’enfant à cogner lorsqu’il est en colère.

Ainsi, plutôt que de proposer à votre enfant de cogner dessus, mettez-le à genoux devant puis, les poings serrés, on tape en rythme dessus.

L’objectif est d’abord de faire sortir sa colère, ou en quelque sorte son égo. Au final, ce que l’on veut obtenir c’est non pas de se focaliser sur sa colère, ni de taper à tout prix, mais de l’évacuer et de se focaliser sur son énorme potentiel.