INFO COVID-19 : Les livraisons sont assurées. Le service client reste à votre service 7J/7.

8 erreurs parentales à éviter

Voilà pourquoi les erreurs parentales sont inévitables. Élever des enfants peut être satisfaisant, amusant et joyeux parfois… mais être parent n'est jamais facile. Et il ne vient pas avec un manuel d'instructions. Ce qui signifie que la moitié du temps, nous nous remettons en question et nous demandons si nous faisons la bonne chose.

Tout le monde se bat et tout le monde fait des erreurs. Personne n'est parfait. Nous partageons avec vous dans cet article neuf erreurs parentales qui se produisent fréquemment pour vous donner matière à réflexion. Savoir à quoi faire attention peut vous aider à faire des ajustements afin d'éviter ces erreurs parentales à l'avenir.

Ne pas vraiment connaître vos enfants

L'une des erreurs parentales les plus courantes que les psychologues pour enfants voient tout le temps est lorsque les parents supposent qu'ils «connaissent» leurs enfants sans avoir pris le temps de pratiquer l'écoute active.

Vos enfants ont des personnalités uniques. Vous apprenez qui ils sont non pas en projetant vos impressions sur eux, mais en leur parlant et en les écoutant au fil du temps. Ne présumez pas que vous savez ce qui se passe dans la tête de votre enfant. Posez des questions! Prenez le temps de vraiment découvrir qui ils sont.

Vouloir être le (la) meilleur(e) ami(e) de votre enfant

Être parent, c'est fixer des limites et parfois prendre des décisions difficiles. Cela signifie également que votre enfant « ne vous aimera pas » toujours. Et c’est tout à fait normal. Vous pourriez penser que vous faites du bien à vos enfants en les laissant faire ce qu'ils veulent. Mais les enfants ont du mal à grandir et à se développer sans cohérence, et sans cadres ni limite.

Chercher à être « l'ami » de votre enfant conduit à la permissivité et à de mauvais choix faits par besoin d'admiration. Vous pouvez être l'ami de votre enfant quand ils sont tous grands. En ce moment, ils ont besoin que vous soyez leur parent.

Se fermer aux commentaires

Demandez à n'importe quel enseignant l'une de ses plus grandes bêtes noires et il vous dira que ce sont les parents qui « ne pensent pas que mon enfant ferait ça ». Nous savons que c'est difficile à accepter, car vous aimez vos enfants et vous pensez qu'ils sont parfaits et sans défauts.

Mais lorsque les enseignants ou les éducateurs vous informent d'un problème avec votre enfant, ne leur sautez pas tout de suite à la gorge. Prenez le temps de les écouter. Gardez l'esprit ouvert et écoutez les faits. Ils sont de votre côté et veulent que votre enfant réussisse, tout comme vous.

Etre un parent « hélicoptère »

En tant que parents, nous n'aimons pas voir nos enfants échouer. Mais certains parents sont tellement soucieux de faciliter la vie de leurs enfants qu'ils se précipitent pour aider, plutôt que de voir leur enfant lutter.

Le problème avec ce style parental « d'hélicoptère » est qu'au lieu de laisser les enfants vivre l'adversité, les parents éliminent les obstacles de leur chemin, refusant aux enfants la chance de développer de précieuses compétences d'adaptation pour leur vie future.

Si vous voulez que vos enfants affrontent la vie avec un fort état d'esprit, qu’ils soient résilients et obstinés à continuer de faire face aux difficultés, alors vous devez freiner sur les sauvetages et les laisser se débattre un peu. C'est ainsi que les enfants apprennent et grandissent.

Être incohérent

Peu d'erreurs parentales peuvent avoir un effet négatif sur vos enfants plus qu'un style parental incohérent. Si un jour vous êtes l’ami(e) de votre enfant et que le lendemain vous êtes strict ou que vous changez constamment les règles, alors vos enfants ne sauront pas ce qu'on attend d'eux ou comment ils sont censés se comporter. C'est déroutant et rend les enfants instables. Décidez quel type de parent vous voulez être, fixez des limites et respectez-les !

Utiliser les menaces ou la honte pour les amener à bien se comporter

Il y a une grande différence entre punition et discipline. La punition essaie de contrôler le comportement par la peur. Il y a l'implication que vous pourriez ne pas aimer votre enfant s'il n'agit pas comme vous le souhaitez ou qu'il sera confronté à la honte, à la violence ou au mal s'il ne se conforme pas. Les menaces peuvent fonctionner à court terme, mais les dommages à long terme que cela cause à vos enfants n'en valent pas la peine.

Alors que si vous disciplinez avec amour et aidez les enfants à résoudre les problèmes et à réparer leurs actions, vous enseignez aux enfants des compétences qui les aideront à devenir des adultes bien capables de gérer les conflits de manière positive.

Ne pas les laisser s'ennuyer

Une autre des erreurs parentales les plus courantes que nous voyons est celle des parents qui pensent que leurs enfants ont besoin d'une stimulation constante et doivent être occupés TOUT le temps pour être heureux et épanouies. Ce n’est pourtant pas le cas !

Cela conduit simplement à des enfants stressés et débordés qui n'apprennent pas la précieuse leçon de trouver des moyens créatifs de se calmer ou de se divertir. En gros, qui ne se servent pas de leur imagination. Le temps d'arrêt est une bonne chose pour les enfants et les adultes. Cela leur permet de recharger leurs batteries, de penser avec imagination et d'être présent.

Ne pas leur faire la lecture

Cela peut être étonnant, mais la lecture a un impact ÉNORME sur le développement du cerveau d’un jeune enfant. La lecture exige également qu'un enfant reste assis et écoute, ce qui développe la concentration et la concentration dont il aura besoin pour réussir à l'école. Il leur apprend également à utiliser leur imagination, ce qui stimule la créativité.

enfant livre

De plus, lire avec votre enfant est une formidable opportunité de créer des liens. Construire une relation étroite avec vos enfants lorsqu'ils sont jeunes peut aider à garder les lignes de communication ouvertes à mesure qu'ils grandissent.